fbpx

Voilà, vous avez pris vos premières mousses allongé et vous avez hâte de passer à l'étape suivante. surfer enfin debout, pour de vrai !


C'est tout l'objet de cet article. D'ici une poignée de minutes, vous en aurez assez appris pour passer dans une autre dimension de votre surf. Vous allez découvrir étape par étape et dans le détail comment vous relever & tenir solidement en équilibre sur votre planche.


Sans perdre de vue un aspect primordial, dont nous reparlerons à la fin de ces lignes.



Donc, dégoulinant de mer vous revenez au bord. Vous entraîner à vous relever au sec, c'est ce que vous avez entendu préconiser. Bien.


Sur le sable, allongé les coudes sur la planche, vous ... vous ... redressez ... en 1 minute et 49 secondes. Mouais. Vous sentez bien que votre geste n'est pas parfait. 😅

More...

 Vous ne vous découragez pas.

Vous vous y recollez à fond, tête baissée. Cependant un voire deux genoux passent encore par là. Si vous aviez sept genoux, vous poseriez les sept. Et une fois debout, vous pressentez encore que votre placement de pieds n'est pas optimal. 


On verra ce qui se passera dans l'eau, pensez-vous ! Alors, impatient vous vous jetez dans le bouillon.

 

Effectivement. Votre placement de pieds est carrément à la ramasse. Zéro équilibre. Vos recrachez du sel et du plancton par les narines.


Vous avez la tête de Colombo devant une scène de crime, se grattant le crâne. Perplexe. Cigare mouillé.


Rien à faire, vous tiendrez sur cette foutue planche ! Alors, une fois revenu chez vous, tasse de remontant à la main, vous décortiquez des dizaines de tutos sur la toile, je parie. 


Redressement, take off, sauter sur sa planche …  Pas facile de savoir qui a raison et qui raconte des crasses. Parce qu'il y en a de bonnes !

Arrêtez de perde votre temps. Je vous propose d'aller à l'essentiel.


Précision de vocabulaire 

Ce qu’on appelle take-off est un redressement sur une vague verte, en comparaison à ce même geste dans la mousse (eau blanche). 

C’est donc en haut de la pente de la vague lisse que vous déploierez votre talent pour faire un "décollage", en français. Oui, c’est le même terme que pour les coucous à moteur.



Préliminaires


Ah, dans le fond de la plage, j'entends certains s'exclamer ? "Ouh là, je n'ai pas tout ça en stock !"  Ne vous inquiétez pas, "tout ça" s'acquiert ! Notamment en apprenant à vous relever sur votre planche 🙂


Où vous entraîner à vous relever ?

C’est dans les mousses du bord que vous allez faire vos armes et prendre un max de bonnes sensations. Et vous habituer à vous lever sur une planche en mouvement.

Dans un second temps vous pourrez affronter les vagues lisses au large, et accomplir glorieusement ces fameux take-offs.

Mais surtout c'est sur le sable, puis dans votre salon, chambre, que vous vous y collerez.  Car plus vous le ferez au sec, plus vous progresserez ! On y reviendra.



#1 Comment savoir si vous êtes Normal ou Stupide ?


Pas de confusion, hein. Personne n'est bête comme ses pieds.

Nous parlons ici de savoir si votre pied arrière (celui auquel est attaché votre leash) sera le pied droit, comme la majorité des surfeurs. Ce pourquoi on le nomme aussi pied normal, naturel, régulier, regular (dans la langue de l'extraordinaire surfeuse australienne Stephanie Gilmore, célèbre regular foot). 


Donc vous l'avez pigé, si votre pied arrière est le gauche le monde du surf vous traitera à vie de débile. Goofy. Oui, comme le chien du Mickey. Voyez comme on nous accable dès qu'on n'est pas dans le moule. Pour vous consoler, dites-vous que vous faites partie du camp de Gerry Lopez, Joël Tudor, célèbres et ultrastylés pieds débiles goofy foot.

Pas peu fier d'en faire partie 🙂 Et les plus longues vagues du monde sont des gauches en plus, alors...


Trois méthodes pour déterminer votre pied arrière en surf

(si au bout des trois vous ne savez pas, je vous conseille d'arrêter de réfléchir !)

Méthode 1: le coup du traître

 La plus connue: demandez à votre meilleur ennemi de se poster derrière vous et de vous pousser. Quel pied reste en arrière? Le gauche? Vous etes goofy. 


Méthode 2: Holiday on ice

Lors d'une balade, vous croisez une plaque de verglas. Génial, vous allez pouvoir prendre votre élan et glisser dessus ! Quel pied mettez-vous en arrière ? Le droit ? Vous êtes regular. 


Méthode 3: le penalty

Lors de cette même balade, un chaton aux yeux immenses et brillants traverse votre chemin. Il est perdu et miaule. Là encore vous prenez votre élan. Avec quel pied allez vous l'envoyer valser dans les sapins ? Mwaaaaaou ! =>Ce pied sera votre pied arrière.

😱 erreur de casting. Ce devrait être un ballon de foot au départ. Enfin l'idee c'est que votre pied fort se trouve en général à l'arrière de la planche. 


NB: Je vous assure qu’aucun animal n'a été maltraité lors de l’écriture de cet article.


Je suis comme vous, j’aime aussi les petits chats.😬

Cliquez sur le bouton pour charger le contenu de giphy.com.

Charger le contenu

via GIPHY

OK, pour la peine, je vais sortir clamer dans la rue que je suis un naze de goofy.



#2 Le redressement, un geste clé. 


Souvenez-vous que nous parlons d'un mouvement fluide. Il vous fera passer en une seconde de votre posture de rame allongée à debout sur vos pieds, en action de surfer. Eh oui, aussi rapide que Jacques Chirac sifflant une Corona.


=>Retenez que votre planche doit rester à plat le temps de votre geste, et quand vous vous retrouverez debout. 
Pourquoi pas dans l'eau directement ? 
  • Parce qu'à terre vous pourrez vous exercer autant que vous le voulez sans attendre une vague à chaque fois. 
  • Parce que vous êtes plus en sécurité, et vous enlevez tous les autres facteurs de stress supplémentaires comme les vagues, les autres surfeurs, les algues et autres méduses prêtes à vous englober et vous digérer dans leurs filaments gélatineux à la moindre chute. Non je plaisante, évidemment. Les algues, c'est nous qui les mangeons. 


Vous pourrez le faire au chaud dans votre salon, à l'abri des regards si cela vous chatouille. Ou bien vous entrainer sur une plage d'aveugles si vous charriez trop de complexes 🙄.


C'est pourquoi vous avez eu raison d'écouter ces conseils avisés qui vous proposent de vous redresser sur la plage avant tout.


Cependant, éliminons ici quelques imprécisions sur le bon timing de ce geste, une fois à la flotte.




#3 À quel moment vous redresser ? 


Comprenez qu'il est primordial d'avoir ramé suffisamment pour que la vague vous ait entraîné. Cette phase de prise de vague est souvent sous estimée par les débutants et pourtant elle conditionnera tout votre surf.

Pas embarqué par la vague ? Eh bien ce n'est meme pas la peine de vous lever sur la planche. A quoi cela servirait-il ?

À ressembler aux premières représentations de graveurs occidentaux ignorant comment fonctionnait le surf. Ces artistes du XVIIIème représentaient les surfeurs de façon erronée, sur le dos des vagues. M'enfin...

Par conséquent, entraînez-vous à ramer ramer ramer, prendre des vagues et glisser allongé, et recommencer.

 Jusqu'à ce que vous parveniez à prendre victorieusement 8 vagues sur 10.



#4 Comment vous redresser  ?


La mécanique est simple: vous devez placer vos jambes sous vos épaules et placer vos pieds dans la position adéquate, comme sur le dessin. 

Repérez la position des mains quand vous êtes allongé et des pieds quand vous serez debout, par rapport au milieu de la planche.

Plusieurs méthodes existent. La methode « un pas deux pas », la méthode « aile de poulet », celle avec le genou...

Mais la seule que pratique n'importe quel prof de surf quand il prend des déferlantes,  c'est celle qui lui permet de se lever le plus vite possible. Et c'est ce que vous voulez. C'est celle qu'il vous proposera de pratiquer en premier s'il voit que vous en voulez.


Et c'est la technique que l'on va voir maintenant. Apprenez si possible à vous lever ainsi. La méthode de redressement en un temps.

Elle est plus longue à acquérir, certes, mais si vous commencez maintenant, vous allez gagner du temps sur sa maîtrise.

OK, ce GIF est pourri mais c'est ce que j'ai réussi à faire de mieux pour le moment..


Les étapes du redressement en un temps

1 Placez vos mains à plat près de vos côtes, sous vos pectoraux.

2 Tête et épaules hautes, Regardez vers l'avant, cinq mètres devant vous, et ne lâchez plus votre cible des yeux pendant ce qui va suivre.

3 Dans un mouvement fluide, vous allez faire ces trois gestes combinés:

  • Poussez sur vos bras pour vous soulever votre corps
  • Ramenez vos jambes sous vos épaules, genoux fléchis.
  • Tournez votre bassin afin d'emporter votre jambe avant près de l'emplacement qu'avaient vos mains. Pour cela votre genou avant doit venir entre vos bras et approcher votre plexus solaire.

4 Votre pied arrière (celui auquel vous attachez votre leash) se pose quelques dixièmes de secondes en premier sur le pont, pendant que vous avez encore vos deux mains posées.

5 Vous posez votre pied avant sur la latte centrale. Il forme un angle de 45 degrés avec elle. (Jetez de nouveau un oeil sur le dessin de la planche)

6 Vos deux pieds se trouvent alors écartés de la largeur de vos épaules. Lâchez la planche.

7 Gardez vos mains basses vers l'avant et vos genoux fléchis aussi vers l'avant, chargez votre pied avant, pour maintenir la planche à plat (ou l'accompagner dans le creux de la vague lorsque vous surferez des vagues non deferlées, par la suite). Vous surfez !


=> Vous remarquez que vos abdos sont fortement sollicités pour ramener vos jambes sous votre corps. Pas non plus besoin d'avoir les tablettes de chocolat, hein ! Mais un ventre très rebondi empêchera peut-être plus le genou avant de bien venir se positionner près du plexus. Nous verrons plus bas comment y remédier.


Erreurs courantes à éviter:

  • Mains saisissant le rail au lieu de les poser à plat. Vous perdez quelques centimètres utiles en hauteur pour glisser vos jambes.
  • Pieds trop en arrière, votre planche freine et vous perdez l'équilibre. Vérifiez surtout l'emplacement de votre pied avant. C'est l'erreur la plus courante.
  • Regarder vos pieds. Perte d'équilibre assurée. Mais c'est normal au début. Donc forcez-vous à fixer un point devant vous, et une fois le geste terminé, checkez vos pieds. Pas avant.

Un ou deux truc qui faciliteront votre redressement surf: 

  • Sur une grande planche, vous pouvez vous aider en poussant sur vos orteils au bout de la planche. Quand vous voudrez passer à une planche plus courte, tout se passera dans la poussée de vos bras et dans la puissance de vos abdominaux à ramener vos jambes sous votre corps. Si votre ventre est volumineux, cette technique vous aidera également.
  • Vous pouvez avancer légèrement votre main du côté de votre pied avant quand vous êtes allongé, cela facilitera la torsion (relative, hein!) du bassin pour emmener votre pied avant à sa place dévolue. Gardez quand en tête qu’il faut pousser à force égale sur vos deux miens !


"J'arrive pas à sauter sur ma planche, comment faire?"

Nous ne pouvons pas parler de sauter sur votre planche comme je l'entends ou le lis parfois. Lorsque vous vous relevez, vous devez accomplir un mouvement fluide et non par à-coups. Et surtout vous gardez le contact des mains avec votre planche tant que vos pieds ne sont pas posés. Regardez mon super dessin:

Remarquez que le pied arrière est déjà posé, pendant que le pied avant continue sa course. Et les mains restent en appui tant que ce dernier n'est pas en place.



Un troisième truc (qui va vous faire suer)

Entrainez vous avec des exercices complémentaires ! (comme ce mot pue la sueur, je sais...)

  • Je ne vous apprend rien: Faites des pompes pour renforcer vos bras. 5 séries de 5. Car c'est un geste rapide qu'il faut accomplir. Celles et ceux qui aiment les pompes claquées, faites vous plaisir... 
  • Pour les abdos, y a moyen de s'entrainer aussi. Debout bras écartés pour tenir en équilibre sur une jambe, ramenez le genou vers l’épaule opposée! 5 séries de 5. Toujours. 
  • Vous pouvez si vous êtes équipé faire ceci: pendu a une barre, ramenez vos genoux contre votre estomac.
  • Niveau souplesse des chevilles, prenez l'habitude de vous asseoir à la mode asiatique, sur vos fesses. Vos pieds doivent être à plat au sol. Vous assouplirez vos chevilles à la longue. Oui je sais ça pourra paraître bizarre à vos hôtes lors de soirées apéros…



À retenir de l'esprit du redressement

Plus vous vous levez tôt, vite et facilement, avec les pieds au bon endroit, plus vous pourrez prendre possession de votre planche et la manœuvrer avec plaisir. 



Ouh, là ! sujet périlleux pour les puristes, mais étape indispensable pour certains d'entre vous... Voyons ensemble.

🖐Mon article vous botte?

Inscrivez-vous pour 


#5 Alors, genou? Pas genou  ?

 

Eh bien oui, chirurgie du genou, difficultés de mobilité, vous pouvez avoir du mal a vous redresser en un temps. Et vous n'y êtes pour rien.

Dans ces cas, voici une façon de vous relever tout de même. Car vous avez le droit de surfer sans pagaie ! 😉


Vous avez bien compris que ce qui est important, c'est de positionner votre pied avant au bon endroit sur la partie avant de la planche. Afin de garder votre planche toujours à plat. Pour la stabilité.

Ce redressement par le genou maintient la planche à plat sur l’eau. C'est le plus important ! Remarquez à la fin de la séquence comme le pied arrière avance vers le milieu de la planche pour consolider son assiette (équilibre).


Première partie du redressement à genoux.

Ramez fort et partez dans la vague, puis posez vos mains toujours sous vos côtes, à plat sur la planche.

  1. Maintenez toujours votre regard vers l'avant et nulle part ailleurs. 
  2. Poussez sur vos mains en ramenant le plus possible vos genoux vers le milieu de la planche. En les glissant loin vers la partie centrale, vous maintiendrez cette stabilité tant recherchée. Si possible, faites pivoter votre bassin. Votre genou avant sera un peu mieux positionné près de l'axe central de la planche.
  3. Gardez bien le poids du corps sur vos bras, pour que la planche reste à plat.


Seconde partie: à ce moment, vous êtes à quatre pattes. 

  1. Posez votre pied arrière bien à plat sur la face intérieure de votre pied.
  2. Amenez le pied avant sous votre poitrine, le plus près de l'endroit ou se trouvaient vos mains. C'est important pour votre stabilité : Ancrez vos orteils d'un cote de la latte (le milieu) et votre talon de l'autre, en cherchant un angle de 45 degrés. Pas d'orteils pointés vers l'avant de votre board, sinon, plouf. (Jetez de nouveau un oeil sur le dessin de la planche ci-dessous, indiquant la position des pieds et des mains.)
  3. Dans cette posture stable, vous pourrez pousser sur vos jambes et vous retrouver accroupi. Mains vers l'avant.

Repérez la position des mains quand vous êtes allongé et des pieds quand vous serez debout, par rapport au milieu de la planche.


Réglage supplémentaire pour estomacs replets: 

Disons que vous êtes goofy. Quand vous avancez votre pied avant (le droit), si vous manquez de place en raison d''un ventre rebondi, vous pouvez décoller votre main droite pour faire plus de place, ou vous tenir sur la pointe des doigts.


Autres erreurs à ne pas commettre:

  • Si vous portez votre poids trop sur l’arrière et donc sur vos genoux, votre planche va se cabrer et freiner. Vous aurez moins de stabilité pour vous relever. Sentez vos bras forcer sous le poids que y mettez
  • Une fois debout, si vous prenez l’habitude de vous tenir jambes tendues, vous perdez l’équilibre. (Et vous n'aurez pas le ressort nécessaire pour pousser sur la planche dans vos prochaines phases de progression en surf.)
  • Pas de coudes posés sur la planche: vous n’aurez jamais la place avec le peu de hauteur pour glisser vos jambes sous votre buste. Pour contrer cela, imaginez que vous avez des oursins aux coudes. Ça pique si vous les posez !




👉Revenons sur cette erreur courante: les mains agrippés aux rails (rebords).

Lorsque vous pratiquez le redressement par les genoux, Vous pouvez cependant utiliser cette technique.

 En serrant fermement les côtés de la planche pour vous lever, vous attirez plus facilement les genoux et les faites glisser ainsi vers le milieu de la planche. Ce qui aide au maintien la stabilité de votre engin.  

Cependant cette habitude de tenir les rails risque de vous pénaliser. Pour les mêmes raisons qu’en redressement classique. Vous rendez-vous compte que vous perdez 10 cm de hauteur sous vos bras pour placer votre pied avant ? 

Et dans l'effroi de la vitesse, vous risquez de ne pas vouloir lâcher le rail, pas vrai ?

Donc, pensez à repositionner vos mains à plat avant d’entamer la seconde partie du redressement. Tout cela dans le feu de l’action ! Pas facile facile… 



Les limites du redressement avec les genoux

Sachez cependant que cette méthode alternative du redressement par les genoux, comporte des limites. Elle fonctionne dans les mousses et les petites vagues vertes à déferlement plat et doux, qui autorisent un temps de redressement plus long.

Mais elle ne fonctionnera pas quand vous voudrez vous frotter à des vagues plus grosses ou plus creuses. Vous mettez forcément plus de temps à vous relever, ce qui sera fatal dans ces vagues à déferlement rapide.



Se relever est une compétence qui s'acquiert. Vous passerez par des tentatives infructueuses et des réussites.

Eh, vous avez appris bien plus de choses difficiles dans votre vie, non ? Des victoires, vous en avez eues avant celle-ci, non ? Alors vous allez vous bouger le derrière, c'est quand même pas plus difficile que de se farcir le mont Ventoux en monocycle, non ?

Vous voulez savoir le mieux ? Tout cela fonctionnera si et seulement si vous appliquez ce qui va suivre. C'est un secret que je vous révèle, alors ouvrez bien vos esgourdes.


#6 Apprendre à se redresser: y a pas de secret


Vous souvenez-vous d'où vous partiez ? Vous étiez dans le flou sur la bonne façon de vous mettre debout sur votre bolide. Bravo, à la lecture de cet article, vous connaissez chaque étape précise de ce geste technique. Vous savez maintenant vous relever de façon fluide !

Bien sûr je ne vous le cache pas, vous faudra beaucoup d'entraînement pour parfaire ce geste. Pas d’inquiétude si vous n'y parvenez pas dès les premiers essais. Se relever de cette manière n'est pas un geste naturel. 


Alors soyez patient et assidu.

Ce que je vous recommande avant tout: entraînez-vous au sol autant que vous le pouvez. 10 fois, 20 fois, 100 fois.

Reposez-vous entre chaque tentative et soyez focus sur ce qui doit être perfectionné, au regard des éclairages technique de cet article. Appuyez-vous dessus, revenez-y tant qu'il faut.

Vous gagnerez un temps fou.

C'est comme si vous preniez autant de vagues, sans attendre au large, sans les courants, sans la fatigue de la rame préliminaire. Et sans devoir rincer la combi (ou le short si le cas tropical se présente 😉 )


Vous éliminez tous les facteurs de stress pouvant perturber votre apprentissage. Les automatismes que vous prendrez vous faciliteront le redressement dans l'eau, pour de vrai. 


Le travail paie toujours.

Ainsi vous construisez votre redressement de manière solide. C'est une compétence que vous acquérez. Elle se construit par votre expérience et la répétition. Plus vous faites un nombre élevé de redressements, plus vous progresserez. 

Et concentrez-vous sur la position de votre pied avant. La plupart des erreurs viennent d'une mauvaise position de celui-ci.



Attention, dans l'eau ce sera toujours plus dur, et vous le savez.

Une fois le redressement acquis, la prochaine étape pour vous sera de tenir debout longtemps sur votre bolide. De bien vous positionner pour avancer à toutes berzingues. Car le surf n’a rien de statique. Vous verrez qu’une fois debout vous devrez toujours être en mouvement sur vos appuis. 


Un détail tout con quand vous pratiquez sur votre planche, sur le sable.

Vérifiez bien, avant de la poser, que des cailloux ou coquillages ne se trouvent pas dessous, vous feriez bobo à la carène de votre super copine. Prévoyez d'enfoncer progressivement les ailerons dans le sable avant de vous poster dessus. Ceci n'est possible qu'avec des planches mousse bien sûr ! Ne le faites surtout pas avec une résine, vous la tueriez, en plus d'exploser ses ailerons... Mamma mia !

A ce stade de l'article, j'attire votre attention sur ceci: toutes ces recommandations sont caduques si vous oubliez l'essentiel. A savoir l'essence de ce qui fait le surfing. Je vous en cause maintenant, pour conclure.


#7 Dernières notes sur la tournure d'esprit à adopter: 

Vous ne parvenez plus à vous lever ? la fatigue vous gagne dans l'eau ? Ne bataillez pas et sortez. Vous ne serez plus efficace et risquez de ne plus être réactif face au danger (planche qui revient dans la figure, etc).

N’oubliez pas de profiter d’être simplement dans l’océan. Vouloir absolument vous redresser et rester dans la frustration de l’échec risque de vous dégoûter. N’attendez surtout pas de réussir pour prendre plaisir à être dans l’eau.

Car jouer, c’est LE facteur important dans la glisse et le surfingue !


Et ... Si ca marche toujours pas? 

Un dernier truc tout bête, changez de pied arrière. C'est peut être juste ça !



Cet article vous a été utile? Vous avez adoré le lire? 

Partagez-le sur vos blogs, vos réseaux (et à au moins 2 de vos amis😊) et laissez-moi un commentaire👇

C'est avec plaisir que je répondrai également en commentaire à vos questions.

C'est ultra précieux pour apprendre à vous connaître. Et permettre d'accroître la visibilité de mon travail sur le net!

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>