Salut !


Le but de ce site est de vous fournir les meilleurs conseils pour apprendre à surfer. Enfin c'est ce que j'espère ;)

Progresser tranquillement, étape par étape. Ou à fond. A chacun sa performance.

Je vais vous montrer comment faire.

Choix de matos, prise de vague, redressement/take off, comprehension de l'océan, virages, rame. Vous êtes au bon endroit.


Je me suis demandé pourquoi un visiteur voudrait lire cette page... Humm, laissez-moi deviner, je vais tenter de lire dans un pain de wax.


Vous avez une envie furieuse de vous mettre au surf. J'ai bon 😬 ? Vous cogitez sévère: Eh, par où dois-je commencer? Quelle planche choisir ?

Ou vous envisagez de prendre des cours de surf. Anxieux, vous voudriez quand même savoir. Si vous serez à la hauteur. . .


A moins que vous ayez déjà pris des cours. Problème: vous ne vous souvenez plus vraiment de ce que votre moniteur.trice vous a enseigné lors de votre dernier cours, il y a un an ou plus. Un truc sûr: vous étiez heureux.se des sensations que vous aviez éprouvé. Bien. C'est déjà un très bon signe : vous êtes accro. 

Voilà l'affaire. Vous n'avez plus voulu vous contenter de la semaine estivale de surf par an.

Alors vous avez acheté une board, certes belle, mais choisie sur des conseils donnés à la va-vite.

Vous avez enchaîné les sorties à l'eau, autant que votre emploi du temps (ou le télétravail 😉 ), vos congés, la famille, les enfants etc, le permettaient. 

Vous avez tenté de choper des déferlantes d'enfer en allant les chercher à la force de vos bras, direct au large. Vous en avez même pris une ou deux, mémorables !


Excusez ce constat, mais clairement ... Vous plantez la plupart d'entre elles à cause de ce foutu redressement, pas encore maîtrisé. Votre placement de pieds est à côté de la plaque. A l'approche de la série, vous manquez de réactivité. Et j'en passe.

Et avec tout ce monde, il se trouve toujours d'autres surfeurs pour vous prendre "vos" vagues.

Ce sentiment d'être paumé... Vous avez passé des sessions à ne rien piger à l'océan. Ni à la façon dont votre planche se comportait. Jusqu'à frôler l'accident. Bim, dans la tête. Ou celle du voisin, franchement pas mieux.

#WTF, comme disent les jeunes.


Normal.

Le surf ne fonctionne pas comme cela , en grillant les étapes.

Ce n'est pas la bonne tactique. Autant vous faire une sortie sur la bouée canard de votre marmot, dans les montagnes liquides de Nazaré. A poil, avec JE SUIS UN PRO tatoué sur les fesses. 100 000 vues assurées sur youtube.

 

30à 50 millions de surfeurs sur la planète bleue. Allez, disons un bon 500 000 en France. Ça en fait de la pression au peak. L'explosion des écoles de surf, la facilité d'accès aux planches peu chères, aux combinaisons toujours plus performantes et isolantes expliquent ce constat (rien à voir avec les combis aussi souples qu'un pneu de tracteur dans les années 80-90).

Votre volonté de choper de bonnes vagues, de progresser et vous faire plaisir ? C'est vouloir une part de la tarte aux fraises 6 parts dans la vitrine du boulanger quand nous sommes un demi-million à lorgner dessus.

Les vagues, elles,  ne se multiplient pas comme les petits pains par la volonté du Saint-Aloha Spirite...


Eh, c'est carrément injuste !

Le niveau dans l'eau est variable. La conscience des règles aussi. Rapport aux règles, je dis variable pour être poli. Non respect des priorités. Lâchers de planches à tout va. Entassement à l'eau malgré une foule déjà compacte.

Il y a probablement des surfeurs moins bons que vous, mais qui ont une plus grande gueule pour s'imposer, prendre des vagues et du coup progresser. Mais qui remiseront leur planche dès la mode passée.

Monde cruel.

La bonne nouvelle, c'est que vous pouvez vous aussi progresser. Et vous imposer, en franchissant une à une, sans les griller, les bonnes étapes.

Laissez-moi vous poser une question : à quand remonte la dernière fois qu’une belle vague bien surfée vous a transporté (de joie) ? Vous ne vous souvenez plus ?

J'ai créé le blog Mayana Surf pour vous aider à prendre un max de kif sur les vagues. En y allant pas à pas.

Salut, je suis Fabrice Rehel. Je vais vous montrer comment prendre votre première vague. Et les suivantes... Je vais vous montrer comment devenir un.e surfeur.se avec des bases sécu et techniques solides.

Et avant tout : Je vais vous encourager à développer une forte conscience de ce qu'est l'éthique du surf.


En voilà plus sur moi:

La première chose que vous devez savoir sur moi c'est que  j'enseigne depuis plus de 20 ans. Et je surfe depuis euh .. 27 ans ! Pas un niveau de dingue, hein 😅, mais suffisant pour me faire plaisir. (et j’adore quand la houle sous les averses ressemble à des collines d'herbes liquide 🤤🙄 ).

Et surtout, surtout, enseigner et surfer me permet d'être dans l'eau.

Et croyez-moi, ça c'est le pied intersidéral.

Rapido, je vois le jour dans les Seventies en Bretagne, à quelques bornes de la Côte d’Emeraude, St Lunaire, St Malo, etc (le Breizh North shore …). Je découvre le surf adolescent dans un reportage de Thalassa. Un champion appelé Tom Curren écume les vagues basques. Il me fascine. Cette vision oriente mon existence. 

Depuis, surfer fait partie de ma vie, autant dans ma pratique artistique, sportive que professionnelle. Maroc, Indonésie, Polynésie, Irlande, le surf m'a fait voir plus de pays que n'importe quel Erasmus

Dans les années 2000 j'enseigne dans plusieurs centre UCPA le long de la côte aquitaine, Montalivet, Carcans, Hourtins, St Jean de Luz, Soustons, Messanges. Je monte une école à St Francois en Guadeloupe le temps d'un hiver. Je passe quelques supers années à Oléron avec les copains de Kabana surf. 

Retour en Bretagne, et Saint Malo où je crée la première école de surf en 2013, Mayana Surf. Parce que je suis persuadé qu'un besoin de pédagogie surf manque à Saint-Malo.


Mon expérience et ce que vous pouvez en tirer:

Années 90. Ce que je sais du surf se résume à un reportage télé et quelques magazines Surf Session périmés qui traînent dans le fond de la Méhari d'un pote. Le champion d'alors, c'est le jeune Kelly Slater, débarqué de la planète mars. Il défonce tout le monde et c'est parti pour durer.

Un film de gangsters surfeurs fait parler de lui, mais son visionnage déçoit : Super polar certes, mais pas assez de scènes de surf. Des vidéocassettes (Oh ce mot préhistorique, vous vous en souvenez ?! ) tournent : Tahitian Dream 85, Searching for Tom Curren. Le rêve de vagues parfaites.

Grosses erreurs de débutant😓

Pas d'école de surf où apprendre les bases, à peine une poignée de surfeurs sur la côte nord bretonne. Mes premières armes je les fais sur une board carrément trop petite. Mes 80 Kg auraient nécessité une planche type paquebot. Que croyez-vous que je fasse ? J'achète une planche toute riquiqui et super instable.

Un bolide shapé (taillé) pour un surfeur expérimenté surfant des vagues creuses de 2 mètres... Une planche comme on en voyait dans les magazines, faite pour les Slater et autres kadors de sa trempe.

Alors que je barbote dans des vagounettes de 50 cm toutes molles. Et que je suis un débutant de première ! Cette board ressemblait à une chips. Recourbée comme une banane, étroite et fine comme du papier cigarette. Une chips. 

Résultat, j'ai mis un temps fou à prendre une vague correctement. A poser les pieds dessus. Alors tenir debout, n'en parlons pas ! J'ai accumulé un tas de gestes parasites. Je n'arrivais à rien. Frustration. J'ai perdu des années de progression.

Happés par l'appel de l'ailleurs et de vagues plus conséquentes, notre bande d'aminches décide de se frotter à des vagues plus importantes. Direction le Sud-ouest. Autre belle idée, je me jette dans de grosses vagues (plus hautes que moi en tous cas !) et me fais emporter par le courant, avant de finir dans le ressac, le fameux shorebreak. Je vous le concède, pas très finaud.

Planche explosée sur le banc de sable, plante du pied entaillé par les dérives, à bout de souffle.  Quelques points de suture, et une planche en sale état, le coût de l'ignorance.


Ce que j'ai appris (et d'une telle évidence maintenant 🤨) : 

  • Débuter avec une planche surdimensionnée est l'une des clés de votre succès.
  • Débuter dans des vagues qui correspondent à votre niveau est indispensable à votre sécurité. 
  • Vous informer, glaner les bons conseils avant de vous lancer vous fera gagner un temps précieux. Sert à rien de rajouter du stress et du risque à ce sport déjà bien ... Funky. 
Le surf et ses enseignements, au delà de la pratique


Etudes de biologie. Passionnant. Mais encore plus passionnant, je découvre qu'on peut exercer le métier de prof de surf. Vous rendez-vous compte ? Prof de plaisir !

Dès mes premiers cours dispensés dans le Sud-Ouest en 2001, j'ai la chance de côtoyer un large public, incluant les plus fragiles d'entres nous. Des mômes et adolescents au parcours difficile, des enfants et adultes en situation de handicap, des victimes de la vie. 

J'ai toujours été frappé par l'impact extraordinaire de la pratique du surf sur elles et eux. Tous ressortent du contact avec les vagues comme rechargés. Le surf leur apporte ce bien-être flagrant.

Afin de mieux les accueillir, je me forme. Certificat de spécialisation pour l'accueil et l'intégration des personnes en situation de handicap ( CSAIPSH, imprononçable acronyme ! ). A Saint-Malo et alentours, plusieurs conventions avec des établissement de santé, hôpital et centres d'éducation spécialisés en découlent. Expériences extraordinaires. Tout ce qu'endurent les patients, les personnes fragilisées, quel que soit leur âge, disparaît le temps de la session.

En parallèle, une collaboration avec deux expertes en accompagnement de direction d'entreprise fait éclore "La vague est précieuse". L'ambition est de conseiller les #décideurs en utilisant l'expérience du surf et ses processus de décisions fluides dans un environnement mouvant, voire chaotique !



Ce que vous pouvez en tirer :

  • Avec aussi peu de matériel, aucun autre sport ne vous apporte autant de sensations et de satisfaction. 
  • Votre âge ou votre condition physique ne sont pas un frein. 
  • Les instants de glisse que vous vivrez vous enrichiront au delà de votre session. Pratiquer le surf influencera votre façon de voir le monde. Et d'agir.

Votre aventure surf :


Avant tout, apprendre à surfer implique de vous mettre dans la caboche des notions fondamentales de sécurité.

Vous verrez que votre apprentissage des bases techniques et votre progression iront de pair avec la connaissance des règles éthiques du surf. 

Avec la multiplication du nombre de surfeurs à l’eau (et de surfeuses, tant mieux), ces notions de base sont plus que jamais indispensables. Hélas tout le monde ne les maîtrise pas.

Mon blog a pour but de vous aider, surfeuse, surfeur en apprentissage (finalement nous le sommes tous, quelque soit notre niveau), à vous épanouir à fond dans votre pratique.


Vous avez envie d’apprendre à surfer, à progresser : vous êtes au bon endroit.

C'est faisable. Oui vous pouvez le faire.

Ce qu'il faut comprendre c'est comment marche le surf-riding. Et s'y coller.

Vous et moi allons faire grandir votre expérience et vos compétences. Dans le respect du surf et des autres surfeurs.

Pour que vous ayez l'expérience ultime dont vous rêvez. (Ça en jette, non ? 😜)

>