fbpx

Vous pouvez l’avouer!

Vous aussi, vous vous torturez les méninges à vouloir lire ces cartes multicolores, ces tableaux pleins de chiffres et de flèches!

Vous savez, ces idéogrammes qui vous rebutent sur les sites météo surf que votre pote vous a conseillé de consulter, pour connaître les vagues de demain ... Pas vrai?


Casse-tête pour bon nombre d’entre vous, j’ai décidé de vous éclairer une fois pour toute sur ces satanés prévisions météo glisse et sur les sites que vous trouvez à foison sur Internet.


À la fin de cette lecture, vous serez tellement calé que vous pourrez vous réincarner en gendre idéal maxi-punk de la météo surf, aka Laurent Romejko. Avec du sable entre les orteils.

More...


Vous vous demandez si ça vous servira vraiment de savoir lire ces cartes?  À un moment de votre progression surf, vous ne pourrez plus y couper... Pour surfer des vagues, il vous faudra bien les chasser.

Et au XXIème siècle, ça commence souvent sur la toile. 

Même si je me permettrai en conclusion de prendre de la distance avec tout ce fatras de deux-point-zéro et d'électronique.


Pépites en fin d’article, je vous listerai quelques erreurs courantes rencontrées sur le net et en vrai, sur les prévisions de vagues. C’est gratiné!


En quoi les prévisions de surf vous sont-elles utiles?

J’y vois au moins quatre raisons:

  1. Ces outils s'avèrent pas mal pour vous organiser dans votre timing very busy de surfeur moderne.
  2. Cela vous évite de brûler du carburant ( et des RTT) inutilement en vous rendant sur la côte, les jours de plat. Après c’est toujours bon de ramer, hein... (Lisez en cliquant ici mon article indispensable à ce sujet)
  3. Disons surtout que c’est la meilleure manière de surfer en sécurité. Vous saurez si les vagues sont trop fortes pour vous, ou si la marée mal lunée vous interdira de mettre un pied à l’eau.

Pour la quatrième raison: je suis sûr que cette scène a dû arriver à certains d’entre vous: c'est le moment de partir en weekend en bord de mer avec toute la famille ou les potes. Vous voulez savoir s’il vous faut emmener votre encombrante planche dans votre automobile.

Que disent les sites spécialisés de surf ? Des nombres... 1 virgule 3, puis 15, puis une flèche vers le bas. Et une autre vers la gauche!  

Arg, ça veut dire quoi ces hyéroglyphes? La décision est lourde. Une planche, ça prend de la place.

S’il n’y a pas de vagues le jour J, vous pouvez facilement vous retrouver la risée de la famille…

Ou endurer les foudres du/de la partenaire qui a dû subir la planche en travers de l’habitacle et de sa tronche durant tout le trajet…


Alors, n'avez-vous pas ENFIN envie d'être inattaquable sur les prévisions? 

 

A propos de Jour J, laissez-moi vous narrer cette anecdote. Historique, forcément.


"Major William, ça donnera quoi le swell pour le D Day?"

J’ai lu dans le numéro 114 (juin-juillet 2016) du toujours superbe Surfer’s Journal que les premières modélisations scientifiques des vagues dataient de la Seconde guerre mondiale.

Pas fous, les Marines se rendent compte du risque de chavirage pour leurs barges que peut représenter la houle et les vagues à l'approche des côtes.

Alors l'armée américaine fait appel à des surfeurs, pour piger la houle (swell) et son comportement à l’approche des côtes.

Du jus de leurs cerveaux est ainsi sortie la date la plus apte (en l'occurence sans trop de houle) pour organiser le fameux et salvateur débarquement sur les rivages normands. Le jour J.  Dingue, non? 


Je me souviens… 

(genre j'ai 90 balais... alors que même pas) 


Dans les années 90 quand j’ai commencé le surf, Internet et ces sites n’existaient pas. (C'que ça fait dinosaure !)

Pour savoir si des vagues s'annonçaient dans les jours à venir, les seules sources provenaient de la douce voix radio de Marie-Pierre Planchon présentant la météo marine sur France Inter.

Et de la carte météo noir et blanc fébrilement consultée en dernière page du Ouest-France ou du journal Sud-Ouest.

 Comme des chats crève-la-faim sur les quais aux retours de pêche, nous étions à l’affut de lignes isobares dessinant les dépressions tant chéries.

Voici à quoi ressemblait une carte des pressions atmosphériques dans les canards papier. La lettre D entourée de lignes isobares (de même pression atmosphérique), figure le centre le la dépression.

En visualisant une dep' se former au large de Terre-neuve  vous pouviez espérer voir débarquer des vagues trois jours ou quatre plus tard. Des lignes serrées et bien orientées vers nos côtes signifiaient qu'un fort vent balayait l'océan. La taille de la houle allait être intéressante.


Toutes ces prévisions restaient empiriques. Mais c’était tout de même mieux que les rhumatismes dans les reins de l’oncle Louis. 



🤙 "Allo, y a des vagues?"

A cette même époque des esprits entreprenants et malins décident d’installer des répondeurs téléphoniques surtaxés. Elles proposent un rapport quotidien sur l’état du surf d’une poignée de spots. C’est la révolution! Parmi eux en France, vous trouvez Océan surf report basé à Lacanau, devenu depuis SurfReport.


Même des fous de glisse habitant super loin de la côte tapotaient frénétiquement leur téléphone, paraît-il. Les malheureux ne pouvant pas aller se baquer depuis Paname ou Lyon, maintenaient ainsi une connexion émotionnelle (et tarifée) avec l’océan.

Esprits malins, on vous dit. 



L’irruption du World Wide Web dans les prévisions météo surf

Puis Internet et les nouvelles technos ont tout bouleversé. Les sites de prévision météo vent puis vagues ont su agréger une masse d’infos énorme pour tenter de la rendre dispo à tous. Ce sont ces sites et leur langage que nous allons découvrir ensemble.  


Et que nous allons surtout apprendre à déchiffrer ...



Qu’est-ce que les sites de prévisions de surf sur internet?


Des algorithmes (j’ai mis 35 ans à comprendre ce mot qui n'a rien à voir avec les laminaires qui dansent dans le courant) ultra poussés combinent les données météo et les prévisions de vent, puis modélisent les houles à venir. Tout ça pour quoi? Lire dans le turfu, mes amis! 

C'est ce truc magique que permettent les satellites, la collecte de données globale et les calculs méga-complexes des bécanes informatiques d’aujourd’hui.

Au XXIème siècle, vous pouvez prévoir à l'heure près les conditions de surf sur votre local spot. Ou lors de vos futurs trips. C'est pas dingue?


Bon normalement ces prévisions sont conçues pour être fastoches à lire par les surfeurs. Mais ce n’est pas toujours le cas, surtout pour les nouveaux chasseurs de houle.


L'objet principal qui intéresse le surfeur, c'est la houle.

"Surfeur, la houle ta Force est."  Maître Yoda <(-_-)>

Click to Tweet

May(anasurf) the Force be with you🤤

 


La houle, c'est quoi exactement?

La houle provient de l’énergie que le vent transmet à l’océan en soufflant à sa surface. Le vent soulève du clapot. celui-ci s’additionne et s’organise en ondulations qui se rangent et ourlent sous la surface. Ces ondulations... sont de la houle.

Plus le vent souffle longtemps et sur une grande surface (pendant une tempête par exemple), plus il transfère d’énergie dans l’eau. Ainsi naît la houle qui nous intéresse.



Ensuite cette houle se propage dans l’océan jusqu’à arriver sur nos côtes. Comme quand vous étiez môme et que vous jetiez un caillou dans la mare. Les ondulations se baladent par bande de copines de 3 à 10 ondulations, grosso modo. C’est ce que vous appellerez désormais les séries.


🖐 Mon article vous botte?

=> Inscrivez-vous pour 



Comment lire un site de prévision quand vous débutez en surf?


Pour faire simple

Concentrez-vous sur les trois facteurs les plus importants que vous lirez sur les sites, et que vous relierez à ce que vous observerez In situ. Afin de vous forger votre propre expérience.

  1. La hauteur de vague 
  2. La direction du vent, et sa force
  3. Les mouvements de marée


1 La Hauteur de vague

Attention, même si c'est évidemment lié, la hauteur de vague est différente de la hauteur de houle. Plus loin dans l'article, au chapitre indispensable Petit précis de météo surf, je vous détaillerai la différence entre les deux termes.

La hauteur des vagues correspond à leur taille moyenne, celle que vous pourrez vous attendre à trouver à la plage.


Elle se mesure en mètres (ou en pieds anglo-saxons (feet) en sachant qu’1 mètre égale à peu près 3 ft). 

Retrouvez ci-dessous la taille des vagues dans le tableau du site Windguru ci-dessous. 1m60 à 3m20, de la belle taille annoncée... Un peu gros si vous débutez !

Le site de préviz' Windguru pour La Torche

Tableau de prévisions Windguru pour La Torche

Vous comparerez aussi la taille des vagues à l'échelle de votre corps : hauteur de genoux, de hanche, d’épaule ou de bonhomme. C’est plus concret, vous ne trouvez pas ? Au dessus de la tête ou de deux tailles d’homme, ça commence à faire…



2 La direction du vent (et sa force)

C’est bien le vent sur le spot qui nous intéresse. Vous trouverez sa direction en regardant une petite icône de flèche. Elle indique d’où vient le vent.

⬇️ nord, ⬆️ sud, etc.

Pour votre spot, la bonne direction du vent s'avère un facteur important pour la qualité du surf. Vent de terre, c'est ce que vous préférerez. Off shore en angliche.


La force du vent : aussi important.

La plupart des spots n’acceptent pas de forts vents, ça rend le plan d’eau complètement impraticable. Cela passe pour d’autres plus abrités ou protégés par une avancée, une colline ou autre falaise. La hauteur de marée peut aussi jouer pour exposer plus ou moins des coins à vagues, fonds de baie, etc.


En règle générale, les surfeurs préfèrent peu de vent ou pas du tout.


Sur la carte du site Magic Sea Weed, vous retrouvez la représentation géographique du spot de La Torche. Vous pouvez déduire à sa vue qu'un vent idéal, de terre, serait orienté grosso modo à l'Est (du Nord-est au Sud-est).

Repérez le vent (flèche du dessus venant de la gauche). Il vient de l'Ouest, donc de la mer (Et en plus pour vous aider, c'est écrit, onshore). Il est indiqué modéré (23 noeuds).  Pas les meilleures conditions mais y a moyen de surfer. Si ..

carte du site Magic Sea Weed pour la Torche


... S'il n'y avait pas 4 mètres de vagues prévues ! Encore une fois, ces conditions sont réservées pour des surfeurs confirmés uniquement... Patience, votre tour viendra avec l'expérience!

PS: Avez-vous repéré sur l'image du site de Windguru plus haut, la ligne du vent? Si la couleur vire au rouge, laissez tomber, quand vous débutez.

Quand vous connaîtrez l'orientation géographique de votre spot, vous saurez  déterminer dans les tableaux quelle est sa direction idéale pour un vent de terre.

Par exemple, sur les côtes girondines orientées à l'ouest, vous rechercherez un vent de? De? Un vent d'Est, exactement. 👏👏👏




3 Les mouvements de marée

Vous n’êtes pas sans savoir que, sur une journée, se succèdent deux marées hautes et deux marées basses.

En fonction de l’endroit du monde où vous trouvez et de la saison, les mouvements d’eau liés à la marée varieront énormément.

Admirez la belle sinusoïde que dessine la hauteur de marée au long d'une journée, sur un port de l'ouest de la Bretagne, Saint Guénolé Penmarc'h. Le point rouge indique la hauteur actuelle. Source maree.info.


La Baie de St-Malo au printemps et en automne connaît les marées parmi les plus importantes au monde. A Biscarrosse dans les Landes par exemple, la mer monte et descend sur de moins grandes distances. A Tahiti ou encore en Mediterranée, les mouvements de flotte sont quasiment imperceptibles.


Prêtez y une attention particulière si vous souhaitez surfer des vagues pas trop creuses ni trop puissantes pour progresser, tout en ayant pied assez loin. Peut-être la marée basse conviendra mieux sur votre spot. A voir sur place.


Oh le bien beau cliché lointain...

Au fait, Comment identifiez-vous la meilleure marée sur un spot inconnu que vous envisagez de surfer

Vous avez deux solutions:

1- "Dans la vraie vie"

Vous apprendrez à connaître le moment de marée le plus adéquat sur votre plage, par rapport à la taille et la forme des vagues qu’elle peut donner. Cette donnée est primordiale pour vous.

Certains spots ne fonctionnent tout simplement pas à une certaine hauteur de marée. Il se peut qu'avec trop d’eau, la vague ne casse pas. Ou par marée trop basse, la houle soit bloquée au large par les rochers ou le plateau continental …

C'est une question d'observation sur place. Et de renseignements pris auprès des habitués et des écoles par exemple. Mail, téléphone s'ils ont le temps de vous répondre.



2- En glanant des infos en ligne

La hauteur de marée: une info importante mais pas toujours facile à trouver... Ces infos se trouvaient sur des sites tels que Magic sea Weed, qui décrivait certains spots les plus connus. 

Mais ces infos ont tendance à disparaître de plusieurs d'entre eux, on dirait. Une conséquence du nombre de plus en plus énorme de surfeurs de par le monde, afin de "mériter" le spot en apprenant à le connaitre ? Je n'ai pas la réponse.


Sinon, imparable, il existe le fameux guide papier (et ebook) Stormrider qui référence les meilleurs spots. Quand vous commencerez à voyager 🙂

👉 Un truc important : Faites gaffe aux grandes marées dans certains endroits du monde (Sports en Manche par exemple), notamment pour ne pas vous retrouver à sec sur des rochers à marée descendante, ou encore bloqué contre la falaise ou la digue à marée montante ! 🤬


Des grandes marées c’est quoi? 

La force des marées se mesure à la différence de hauteur d’eau entre la marée basse et la marée haute. En France (je n’ai pas vu cela ailleurs dans le monde, il me semble) on lui attribue un coefficient arbitraire qui va de 0 à 120.


Dans la réalité le plus bas coeff de marée doit se situer autour de 20 (très petites marées). Eh oui, l’océan n’est jamais figé… Durant ces jours de petit coeff, la mer monte très peu et ne s’en va pas loin.


Les grandes marées  (dites aussi vives eaux), commencent à partir d’un coeff 90, la mer descend plus bas et grimpe plus haut lécher les haut des plages.


Pour vous, surfeurs, ça signifie quoi ?  Les courants, le flux d’eau brassé, sont bien plus importants. Donc méfiance sur une forte marée descendante qui peut vous emmener plus loin que vous ne le redoutez.




L’essentiel à savoir

Rappelez-vous que l’essentiel, c’est de faire le lien entre ce que vous verrez une fois sur place en terme de :

  • Vagues. Pour débuter 1mètre max c'est bien.
  • Vent. Pas trop de vent, disons en dessous de 25 Km/h.
  • Marée : à voir sur place

... et ce qu’a prédit la météo du surf. De cette manière, vous saurez consulter de façon plus pertinente ces fameux sites.



A ce stade, vous en savez assez. Jetons ensemble un oeil sur  les sites météo surf qui vous mettent des étoiles plein les mirettes.

Psitt! Je vous propose de découvrir mes supers Sweats et T-shirts 100% écolo et tout le tralala, créés à partir de mes dessins comme celui-ci.

J'ai inventé la marque Good Dowgs pour moi et me potes parce que je ne trouvais pas de T-shirts que j'aimais porter.

Good dowgs, les vêtements et accessoires de Mayana Surf, pour garder les bonnes vibes du surf tous les jours!

=>Retrouvez-les en cliquant sur l'image ci-dessus ou ici

Vous vous faites plaisir et c'est une façon simple de me filer un coup de main, au lieu de passer par Tipee ou Patreon... ou de faire la manche!

" Classe! "

Vous aimez un dessin dans mes posts et vous souhaitez le porter sur un T-shirt ou un sweat? Dites-le moi! 

Je le crée et m'engage à donner votre prénom au nouvel article. Si, si! (comme avec ce Hoodie, The Maya Good ride).




Tour de quelques sites de prévision surf

Oui, vous l'avez certainement remarqué. Ils ont tous en commun ce système de notation, les étoiles, pour vous indiquer les meilleures conditions. 🤩🤩🤩

Cela peut dégrossir grandement le travail, je vous l’accorde.



Comment fonctionnent les étoiles dans les notations météo surf?

Ce qui fait monter le nombre d'étoiles :

  • la taille des vagues, 
  • la période de houle (on verra plus bas ce que c'est),
  • et le vent de terre.

Facile à lire, plus il y a d'étoiles, plus ce sera bon.


Mais ne vous en tenez pas seulement à cela. Quand vous débutez ou êtes d'un niveau intermédiaire, méfiance s'il y a trop d'étoiles : cela annonce souvent de grosses vagues...

Faisons un tour arbitraire de certains sites qui ont ma préférence.


Le site de préviz' Windguru pour La Torche

Le même tableau de prévisions Windguru pour La Torche

J’utilise Windguru, toujours très précis.

Trop fort, il arrive à voir le swell depuis la République Tchèque! (le .cz à la fin de windguru) En fait le concepteur est un citoyen tchèque fana de windsurf.

Comme son nom l’indique, il est donc à l’origine conçu pour ceux que le vent intéresse au premier plan.

Du coup, attention piège: les étoiles sur ce site sont dédiées aux meilleures conditions ... pour les planchistes. Et quand elles passent au bleu, c'est que les températures passent sous le seuil des 10 degrés... Il est temps de sortir la cagoule.

Ce doit être le premier que j’ai consulté sur internet. Festival de couleurs parfois déroutant, il peut paraître austère mais va à l’essentiel. 

Pour vous, son intérêt concerne la précision des vents (eh oui, winsurfers oblige),  la taille et la direction des vagues et leur période. Nous allons voir plus bas ce qu'est la période.

Pour l'exploiter, vous devrez connaître l'orientation géographique de la côte qui vous intéresse.

 



Surf Forecast

fr.surf-forecast.com

Tableau du site Surf Forecast pour la Torche

Des étoiles, une pluie d'étoiles! Exemple : Dimanche 14, en soirée, vous lisez 6 étoiles. Youpi! Sauf que 3 mètres de vagues à 16 secondes de période, c'est dangereux si vous n'êtes pas un surfeur TRÈS confirmé.

Typiquement, le trop grand nombre d'étoiles peut se révéler un signe de trop grosses conditions pour débuter.


Energie

Le point intéressant, parmi d’autres, est que ce site propose une échelle d’énergie. Pour l'utiliser correctement, repérez les conditions sur votre spot et faites le lien avec le chiffre annoncé le jour même.

Bien utile pour savoir si la session annoncée s'avère pour vous ou non, ou anticiper une grosse entrée de houle durant votre session, possible source de danger pour vous.


Dans la section Spot info, Surf forecast présente les lieux et affiche des camemberts où sont affichés les meilleurs vents et les meilleures orientations de houle pour le spot.

Possibilité d’activer une surf-alert dans votre boîte mail 🙂



Magic sea weed

magicseaweed.com

Toujours la même carte du site Magic Sea Weed pour la Torche 🙂

C’est un site de nos amis britanniques avec un max d’infos sur les spots, la meilleure orientation de vent et de houle, etc. Pas mal du tout pour préparer un surftrip et regarder comment votre destination fonctionne.



Les sites français: 

Yadusurf

https://www.yadusurf.com

Le site Site Yadusurf

Partisan de la simplicité. J’aime bien l’animation de la houle qui suit votre souris selon les jours. Très pratique, il vous décrit (avec plus ou moins de précision selon les côtes il est vrai) les conditions du jour, si le vent est bien orienté ou non, si c’est limite praticable en grande planche ou s’il faut un peu de courage car grosses conditions…


Surf report

https://www.surf-report.com

Tableau du site de prévisions Surf Report pour La Torche

Le site historique! Auparavant Océan Surf Report fondé par Michel Boyé en 1991 et racheté depuis. Qui se souvient de son fameux 0800-je-ne-sais-plus-quoi qu’on composait sur son tél pout tomber sur une messagerie téléphonique distillant les conditions du jour. Elles étaient enregistrées le matin même par toute une armée de rapporteurs locaux ! Craquer des tunes pour connaître les vagues...

Leur différence: En plus des prévisions, toujours ce même rapport détaillé chaque matin sur pas mal de spots, avec des photos du jour. Le top ! 

👉Remarquez la différence entre taille de la houle et taille des vagues. Vous verrez plus bas (on y arrive très vite!) dans le Petit précis de météo surf pourquoi la hauteur de la houle ne correspond pas à la hauteur des vagues.


Surf sentinel

https://www.surf-sentinel.com/

Capture d’écran du site Surf sentinel pour le spot de La Torche


 Un petit nouveau sur la toile (depuis quand même 2018 je crois), et un Breton! Rémi Chamoret a fondé ce site avec la volonté de rendre encore plus lisible les prévisions de surf.

Chez Surf sentinel, pas d'étoiles. Le site propose un système bien à lui de notation des vagues, et ajoute un descriptif sympa de chaque spot. 



=> Pour la marée et les hauteurs d'eau précises, le site sur lequel je vais toujours c’est maree.info, dont vous avez eu un aperçu plus haut.

Vous recherchez le port le plus proche pour connaître la marée sur votre spot. Pour moi un site de référence, avec la hauteur d’eau indiquée à chaque heure, la limite jour/nuit… Perfect.


Je vous sens alléché par toutes ces données météo surf. Et quelques questions vous trottent toujours dans la tête. pas de soucis, on va plus loin!


Ah, le voilà enfin! Le...

Petit précis de météo surf

Vous allez enfin comprendre...


Pourquoi la hauteur de la houle ne correspond pas à la hauteur des vagues?

Ca serait si simple ! Pour comprendre, vous devez connaître cet aspect souvent ignoré des surfeurs. La période de la houle.

Prenons une hauteur de houle donnée, disons 2m. La taille de vagues sera différente selon la période. 6 secondes de période donneront plus sûrement 1m 30 mou. Tandis que 15 ou 20 secondes, soyons fous, vous feront de solides murs d’une taille de deux bonhommes! 


Oui mais, quelle est l’importance de la période de la houle?

La période quesako? "Notion lointaines de sciences physiques, remontez jusqu’à nous!" 

La période se mesure en secondes. Par exemple, une période de 6 secondes, c’est le temps écoulé entre chaque crête de vague qui vient vous frapper. selon la période, la houle est dite courte ou longue.

 

Ce que je vais vous décrire plus bas sont des observations. Rien à piger, c’est ainsi que ça fonctionne.

La houle courte

Restons donc sur nos 6 secondes de période. Cool, des vagues tout le temps! inconvénient, elles n’ont pas beaucoup de puissance. Normal, elles arrivent sur la côte avec une petite vitesse. Environ 20 km/h. cette houle se forme dans des systèmes depressionnaires tout près des côtes.

Une houle courte se caractérise notamment par des séries plus rapprochées entre elles.

Cas concret

Imaginez une session avec des vagues de 2m et cette période de houle courte. Que va-t-il se passer ? Vous risquez de batailler sévère pour aller au large. A vous les enchaînements d’esquimautages façon tortue ou les plongeons canard.

Bah, oui, des vagues toutes les 6 secondes, avec des accalmies quasi inexistantes entre chaque série, ça use! Contre exemple : En Méditerrannée, la houle peut être courte mais avec de superbes vagues.


Mais rassurez-vous, en général les houles courtes font des vagues molles et peu puissantes et le surf demande moins de peps. Nickel quand vous débutez. 


La houle longue

Dans l’Atlantique on parle de houle longue à partir de 12 secondes de période (houles d’automne, miam miam). Elles sont formées loin au large des côtes, vers Terre-Neuve ou lors de cyclones tropicaux formés dans les Caraïbes par exemple pour les côtes Atlantiques. 

(Vous pourrez maintenant expliquer aux aïeux qu’il peut y avoir des vagues magnifiques sans le moindre souffle de vent sur place!)

Sachez ceci ->La houle longue donne des étoiles sur les sites de prévision.


Retenez que la puissance des vagues monte en proportion de la période. Normal, la houle longue se déplace plus vite, autour de 25 km/h, en même jusqu’à 40 km/h pour des periodes de 16 secondes. Au déferlement, ça peut déboiter…

Par contre, le temps d’attente entre les séries de houle longue s’avère plus long. Vous pourrez poireauter plusieurs minutes entre chaque série de vagues. Nickel pour passer la barre plus facilement, en calculant bien le timing pour vous mettre à l’eau. 

Challenge : entre deux séries, tentez d’arriver au large les cheveux secs ! Il vous faudra une rame efficace 🙂 


Dans l’Océan pacifique ou indien, les périodes de houle peuvent grimper jusqu’à 18, 20, 24 secondes même. Leur vitesse est d’autant plus grande, leur énergie également! 


Pour vous ça veut dire quoi? Si vous y projetez une expédition surf, vous devrez ramer plus vite pour attraper les vagues! Et pour votre sécurité, faire bien plus attention à leur capacité de vous maintenir au fond plus longtemps, aux forts courants qu'elles créent entre autres. 


D’une façon générale, lorsque vous êtes débutant, méfiez des houles à trop grande période, au delà de 14 secondes. Elles sont carrément plus puissantes et créent des courants autrement plus forts.

Passer la barre s’avère délicat, et si vous vous retrouvez dans la zone d’impact, vous pouvez rester plus longtemps sous l’eau…



Alors quelle est la meilleure période de houle pour débuter et progresser?

Entre 8 et 14 secondes c’est top!



Dans quel sens doit aller la houle?

Alors ça c’est important ! Même si les prévisions sont en constante amélioration, ce ne reste que des robots. je m’explique :

Une houle de Sud de 1m50 annoncée sur un spot orienté plein Nord aura moins de chances de vous pousser au derche qu’un cul-de-jatte pudibond de s'inviter à une partie de jambes en l’air. 


Cette prévision fallacieuse s’avère le résultat d’un calcul qui intègre qu’un vent soufflant dans telle direction pendant tant de temps sur telle surface (vous pourrez briller en soirée en disant que c’est ce qu’on appelle la zone de fetch) formera telle hauteur de vagues. Même si cette surface s’avère être … des champs de blé.


Tous les spots fonctionnent mieux avec une orientation de houle privilégiée. Regardez un spot orienté au Nord au fond d’une baie. Une houle de 3 mètres orientée Ouest (de coté) donnera des vagues plus petites que la même houle orientée plein Nord (de face).


Comment vous en sortir ? Pour regarder l’orientation des spots, regardez Google Earth tout simplement.

Encore plus simple, vous avez vu que certains sites présentent les cartes des spots avec les orientations les plus adéquates pour la houle … et le vent.



Quel est le bon sens du vent pour le surf?

Vous avez lu que le meilleur vent est celui qui ne souffle pas fort

Et entre deux vents, le surfeur préférera toujours le vent venant de terre, dit off-shore


Le vent off-shore

Il retient plus longtemps le déferlement des vagues et les creuse. Ça tube plus facilement avec un joli off-shore!

Et le plan d’eau est plus propre, donnant parfois l’illusion lors de grosses houles que le surf sera facile! Restez sur vos gardes tout de même.

De même par fort vent de terre, faire un take off (redressement sur une vague non défderlée) sera plus difficile, le vent vous retiendra scotché en haut de la vague. 

Sachez ceci ->Le vent offshore donne des étoiles sur les sites de prévision.


Le vent on-shore

A contrario, c’est le vent qui vient du large et apporte ses embruns sur le rivage. Avec lui arrivent les clapots qui « cabossent » la face des vagues.

Le vent de mer fait tomber plus rapidement la crête des  vagues. Elles sont donc aussi moins creuses. Quand le vent souffle fort, surfer peut devenir plus sportif … voire impossible. Rentrez vous chez et faites vous une bonne tisane pisse-mémé.


On en entend de bonnes parfois, ah ces poètes...


Maintenant que vous êtes calé niveau météo, je vous déballe les quelques conneries croisées fréquemment sur la toile et IRL. Vous serez maintenant capable d'y répondre!

Alors, c'est quoi ces foutaises sur la météo surf lues sur le net et entendues dans la vraie vie?

  • "Plus le coefficient de marée est élevé, plus les vagues seront consistantes et rapides. Et meilleur sera le surf" RIEN À VOIR
  • "Avec la pleine Lune arrivent les grosses vagues." Pas toujours vrai. S'il y a des vagues autour des lunaisons, c'est une histoire de coîncidence. Parce que ce n’est pas la lune qui fait les vagues, mais? Le vent, bien répondu!
  • "Y a du vent aujourd'hui, tu vas avoir de belles vagues pour ton machin de surf!" (vous vous rappelez les aieux énervants)
  • "Y a pas de vagues en Méditerrannée !" Bah voyons... Clin d'oeil aux potes de Med'
  • ...Vous en avez entendu d'autres? Partagez-les en commentaires qu'on se marre:)



A ce stade, je ne peux que vous féliciter. Vous étiez ignare de la chose météorologique, et vous voilà au bout de cet article devenu un expert es-météo surf! 

Maintenant, vous avez de solides connaissances en matière de météo surf. Plus jamais vous ne confrondrez la hauteur de la houle et celle de la vague. Vous maîtrisez parfaitement la longueur de houle et ses conséquences.

Et les vents vous parleront différemment selon qu’ils viennent de terre ou de mer.


D’accord avec vous, ce ne sont pas des analyses toujours faciles à faire, mais comme vous le voyez les sites simplifient grandement les prévisions. 

Plus précis que les rumatismes de l’oncle Louis …



Tenez, pour finir,

Gardez votre sens critique vis à vis des sites météo surf


Observation N°1: regardez au delà des étoiles

Un jour de bon surf est marqué comme vous le savez par une pluie d’étoiles sur les sites, vent de terre et belle houle longue. 


Nous sommes tous hyper connectés. De plus en plus d'entre vous pouvez vous jeter à l’eau au meilleur moment grâce au télétravail et aux nouveaux modes de vie post-covid.

Cela signifie foule assurée sur les line up (c’est le nom de l’endroit au large d’où commencent à déferler les vagues). Normal, tout le monde veut profiter des meilleures conditions ! Mais … Plus il y a de monde, plus le risque de collision est grand. Et le nombre de vagues n'est pas infini.


👉Parfois, même une session dans un léger vent on shore vous serait préférable. Certes les étoiles disparaissent car les conditions sont moins jolies, comme vous le savez maintenant. Mais avec elles, pfuit ! La plupart des surfeurs aussi. Vous diminuez les risques de surfer coude à coude. Pas plus mal, non ?


0bservation N°2: est-ce toujours bien utile? (Esprit critique, es-tu là?)

Avec cette connection numérique permanente, ne perdons-nous pas le sens originel de notre sport de glisse ?

Quelle place laissons-nous encore pour l'aléatoire, la rencontre fortuite avec les éléments, sans calcul utilitariste?

Voir les prévisions de surf et leurs feux d'artifices d'étoiles ne nous rend-il pas toujours plus avides d'obtenir nous aussi notre part du gâteau? Notre quota de belles vagues, rien qu'à nous?


N'allons-nous pas justement surfer dans le vaste océan pour nous laver l'esprit d'une vie à terre trépidante, ou pas toujours tranquille ?


Je vous recommande donc de savoir prendre vos distances avec toutes ces technologies, et savoir simplement ne pas oublier de jouer au contact des éléments.

 


Justement, à vous de jouer

Je vous encourage avant votre prochaine session à mémoriser les données du site de prévision que vous aurez choisi de consulter. Et de faire le lien avec ce que vous observerez sur place. 

Commencez par comparer la prévision de vague avec la réalité.


A vous de définir sur place quelle marée est le top. Bien sûr les conseils glanés sur place auprès des habitués seront de tout premier ordre 🙂


Et pour vous décider, en plus des sites de préviz’, un ptit coup d’oeil sur les webcams, s’il y en a, peut également aider à vous décider… Ah les webcams… Et avec la 5G sur nos portables, nous sommes à deux doigts des sessions en direct HD sur la toile…

Est-ce un bien, est-ce un mal? Est-ce inéluctable? Qu'en pensez-vous?


Et de temps en temps, pensez à déconnecter ...


Indiquez-moi en commentaire quel sites ont votre préférence parmi ceux-ci ou d’autres, pour ainsi compléter mon article si vous le souhaitez !

Téléchargez votre bonus gratuit :

NOUVEAU : Le guide pdf : « Débutants et intermédiaires : 5 + 1 Règles non écrites du Surf »

Un code de conduite à connaître ABSOLUMENT quand on débarque sur les spots.

Avec ce guide en poche, vous allez prévenir les catastrophes nucléaires à l'eau et développer (presque) autant de charisme que Kelly Slater  🙄 🤔 ...

32 pages hyper-utiles : tout aspirant surfeur se doit de maîtriser au plus tôt les codes formels et informels de la glisse.

Mettez votre email ici :

Hop, à télécharger tout de suite, gratuitement. Il suffit de mettre votre email ici pour recevoir le bonus dans 2 minutes, par email.


Cet article vous a été utile? Vous avez adoré le lire? 

Partagez-le sur vos blogs, vos réseaux (et à au moins 2 de vos amis😊) et laissez-moi un commentaire👇

C'est avec plaisir que je répondrai également en commentaire à vos questions.

C'est ultra précieux pour apprendre à vous connaître. Et permettre d'accroître la visibilité de mon travail sur le net!

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>