fbpx

Il est beau le tableau: vous surfez depuis quelques semaines ou mois. Vous vous levez comme une fleur sur votre planche de surf magique dans la mousse. Bravo, vous avez franchi une étape importante!


Il se peut même que vous maîtrisez le Take off quasiment à chaque tentative. Après une rame farouche, vous assurez de magnifiques redressements dans l’eau verte. 


Puis vous descendez la pente lisse… Malheureusement la mousse vous rattrape et vous perdez la vague. Bouhou😭... A chaque fois le scénario se répète.


Bougre d’andouille! Vous exclamez-vous (je sais que vous vous insultez de mots plus durs et vulgaires, mais la décence m’empêche ici de reproduire l’intégralité de vos propos), vous ne parvenez pas à suivre la vague sur toute sa longueur!


Comment parvenir à rester en phase avec la vague? Comment suivre le murs d’eau tendu devant vous? Comment savoir si la vague part à gauche ou à droite?

Vous allez tout comprendre ici-même. Bienvenue chez Mayana Surf.

More...

Bien sûr  maintenant, vous aimeriez tenir plus longtemps campé sur le pont de votre planche! Evidemment que vous avez hâte de surfer du large jusqu’au bord, tel un Mercure aux talons ailés!


Arrêtez de subir la vague 

Mais une fois en bas de vague, déjà la mousse vous rattrape. Quelle galère! 

Ou bien vous ne savez pas dans quel sens partir sur la vague? Vous êtes à contretemps, vous semble-t-il… Vous avez l’impression de ne pas tout comprendre. 


De... Subir la vague... C'est le mot qui vous vient à l'esprit, n'est-ce pas?


Détendez-vous, cessez de serrer les dents. Vous allez y arriver. Simplement, il vous manque quelques notions. 

Il est temps pour vous de regarder VRAIMENT les vagues, leur formation. Il est aussi temps de comprendre comment jouer de votre planche pour surfer les longues parois liquides.


Nous allons ici-même détailler cela, point par point. Vous ressortirez de ce post enrichi d’une nouvelle compétence: maitriser le surf en travers de la vague.


Vous allez surfer si longtemps sur la vague que vous en aurez les jambes flagadas comme du coton. Et à quelle vitesse!


Rapprochez-vous, je vais vous révéler un secret

Comme vous êtes aspirés dès qu'on utilise le mot "secret"!

Surfer de travers vous permettra même de réaliser (plus tard) une figure assez spéciale en surf, dont je vous causerai tout à la fin. (Oh ce teaser insoutenable)


C’est par ici... Mais avant cela comprenez bien les raisons d’une bonne connaissance de la vague.

Pourquoi devriez-vous (enfin) savoir surfer de travers? 

  • Parce que vous surferez plus longtemps en suivant la vague de travers et pourrez affiner vos appuis. 
  • C’est le début d’une ère nouvelle dans votre surf, qui vous ouvrira la voie aux premiers virages et autres belles postures.
  • Parce que vous aussi vous avez hâte de connaître la joie de ces longboardeurs qui filent sur le nez de leur tronc d'arbre!
  • Parce qu’aller vite, c’est aussi une marque de votre progression en surf.
  • Et surtout, vous allez développer une sensibilité aux endroits de la vague qui regorgent d’énergie, pour la capter dans votre glisse.


Bon je vous la fais rapide, hein, rapport aux...

Connaissances indispensables pour surfer une vague verte en travers

Vous devez 

Allez c'est parti, décuplons l'extase de votre surfriding!

Sachez repérer le sens de déferlement des vagues


Si vous ne l'avez déjà remarqué: L’endroit où la vague est la plus haute va déferler en premier. La vague va ensuite dérouler son ruban de mousse le long de la paroi liquide.

Relisez. C'est la base.


Imaginez être dans l'eau, assis sur votre menhir flottant. Placez-vous face à la plage. Selon le sens du déferlement, vous apprendrez à identifier...

Trois types de vague:

  • Gauche. La mousse tombe en suivant une course le long du mur d'eau qui se leve, vers la gauche. Très logique, le surfeur l'a ainsi nommé une gauche.
  • Droite. Je vous la fais à l'envers ou vous avez pigé? 
  • Qui Ferme. De longs murs d'eau qui se lèvent sur toute la largeur de la plage et... s'abattent avec fracas sur les bancs de sable.



Les grosses fermantes, quel gâchis?

C'est souvent ce qui arrive sur des plages sans bancs ni cuvettes bien marquées, lorsque de la houle longue et un peu conséquente est annoncée. 

Quel gâchis, oui! Toutes ces vagues insurfables!

Mais "il n'y a pas de problèmes, que des solutions" comme gribouillait André Gide qui en connaissait un rayon question plages...

A marée basse, prenez vos pelles et vos seaux en plastique et creusez la plage! aménagez de longues langues de sable obliques sur lesquelles la houle viendra s'enrouler et déferler aussi proprement qu'à Skeleton bay, en Namibie!

OK faut être motivé. Et vouloir embêter les petites bêtes qui vivent tranquille dans le sable... Laissons les tranquille plutôt.

Parce que finalement, ce n'est pas toujours du gâchis. Même sur des vagues qui ferment, vous pouvez toujours partir de travers et glisser quelques mètres avant de vous faire lessiver.  

Mine de rien, vous posez les bases afin de réaliser ce beau geste dont je vous causerons à la fin de cet post iodé.

QUIZZ

Saurez-vous repérer le sens du déferlement?

Saurez-vous deviner le sens de déferlement de ces 5 tableaux figurant des houles qui se cabrent face à vous (sur fond de ciel jaune comme un soleil couchant)?

Attention il y a un piège🤔


Vous avez les solutions? Checkez avec les réponse ci-dessous.

Les vagues déferlent d'abord à l'endroit où la hauteur d'eau est la plus élevée. Alors fastoche ou pas?

Remarquez la quatrième image, la vague ferme en barre de mousse. C'était le piège...🤤

Mmm, que ce prochain titre embaume l’ésotérisme saturé de patchouli et de bracelets de cheville porte-bonheur à la noix (de macadamia of course, c'est tellement tendance).



Où donc se planque l'énergie porteuse de félicité océanique?



Amerrissons, que diable! Je vous cause du Power que vous choperez au sein de la vague! Aussi je vous charge d'une mission. 


(Te débines pas mon p'tit Tom, t'accepte AUSSI cette Mission. L'est pas Impossible, tu vas voir.)


Votre mission: repérer les gisements d’énergie

Regardez les longboarders qui ont de la bouteille. Ils surfent en travers de la vague et se laissent porter par elle sans effort aucun! Quel est leur secret? 

🖐 Mon article vous botte?

=> Inscrivez-vous pour 


Dans ce mur d'eau en constant mouvement vers le haut, ces rois naturels de la glisse ont conscience qu'existe une ligne de portance que l'on appelle la Trim line. C'est du breton😁 et ça veut dire "ligne de coupe", si on veut.

Avec le rail de leur planche, les Malibus (autre nom pour le longboard) coupent donc le mur d'eau à une hauteur précise et n'ont rien a faire que de se laisser glisser.

Nous verrons comment plus bas. Car avant tout vous devez savoir cette chose qui suit:


Comment repérer la Trim line sur une vague?


Selon que la vague soit molle ou creuse, cette ligne de portance varie. 


Si elle se situe plus bas dans des vagues creuses de type Teahupoo, la trim remonte jusqu'au tiers supérieur de la hauteur de vagues plus douces, comme à la Torche, en pointe Bretagne

"La Trim line se situe souvent au tiers supérieur de la vague." Albert Einstein



Appréhender cette Trim line s’avérera super important pour vous. En sachant la repérer, vous apprendrez à vous placer dessus afin de suivre la vague sans effort, vous aussi. Mais surtout vous apprendrez par la suite à jouer avec, en oscillant autour d'elle. Un peu au dessus, un peu en dessous. 

Comment vous placer sur la Trim line?


Lorsque vous avez décidé de prendre la vague, et que vous avez repéré son sens de déferlement:

  • Ramez tout droit vers le bord
  • Au dernier moment donnez un coup de rame et penchez la planche dans la direction choisie pour faire mordre le rail dans le mur d'eau.
  • Bien sûr tournez la tête dans la direction choisie. 

Notez bien: cet enchaînement est valable pour des vagues à déferlement lent. Si la vague déferle rapidement, commencez à ramer déjà en travers.


Ensuite:

  • Levez-vous et enfoncez les rails dans l'eau avec un appui franc sur vos orteils si vous partez face à la vague (frontside), ou vos talons si vous êtes backside (dos à la vague).
  • Favorisez vos appuis avant (vous vous souvenez de vos bases, c'est l"accélérateur)
  • La planche se cale et vous voila parti pour un voyage de quelques secondes au rythme de la vague.

Yikara! (Si vous me lisez régulièrement vous savez que ça signifie Youpi en Breton🙂)

Erreurs courantes:

  • Vous vous trouvez trop bas sur la hauteur de vague. Vous allez vous faire dépasser par la mousse et perdre la vague.
  • Trop haut? Vous allez vous faire éjecter de la vague. Elle continuera sans vous et les mouettes s’esclafferont. 


Ne le prenez pas mal! Quand on l'effectue volontairement, cette façon de quitter la vague s’appelle un Kick out.

Placé en fin de déferlement, c’est une très élégante manière de sortir de la vague.


  • Attention à poser vos pieds bien de part et d’autre de la latte centrale, de telle sorte que vous puissiez bien mobiliser les rails concernés.

Note: Il se peut même que vous voyiez des surfeurs déplacer leurs pieds un peu plus vers la vague, lorsque celle-ci est très creuse. Mais ces réglages fins viendront plus tard pour vous.


Finis les tout droit! 


Oui plus haut je vous parlais de "frontside", "backside". Vous remarquez à ce stade que vous devrez faire un choix. A gauche? à droite? En tous cas à ce stade de la campagne electorale de votre progression vous ne pourrez plus bramer "ni gauche ni droite". Bien au contraire. 


Naturellement, vous aurez tendance à vouloir partir sur des vagues où vous vous retrouverez de face. Frontside. Normal. C'est plus facile, vous avez la vague dans votre champ de vision.


Cependant je vous incite également (et dès a présent) à prendre des vagues dos à la vague. Plantez bien vos talons sur la planche, orientez votre regard et vos épaules vers l'ouverture de la vague.

Vous multiplierez pas deux les chances de prendre des vagues qui ouvrent.


Sauf si vous habitez à Chicama au Perou et que vous êtes Goofy. La plus longue gauche du monde comblera largement votre besoin de glisse! 

Déferlement lent ou rapide


Selon que la vague se lèvera et frémira sur une plus ou moins grande longueur, son déferlement sera plus ou moins rapide. On qualifie alors la section qui lève d’épaule tendue ou d’épaule tombante ou inexistante. « Elle avait pas d’épaule, ma vague ». 

une vague sans épaule aura de manière très générale moins de puissance et son déferlement sera moins rapide. Vous devrez rester collé à la mousse en train de tomber pour espérer garder la vitesse de la vague.

Une vague à l'épaule tombante (en haut) possède autant d'énergie qu'un ado neurasthénique à l'arrêt de bus de 7h14. Une vague tendue, c'est autrement plus punchy!


Les sensations de vitesse se révèlent bien plus grandes avec des vagues qui offrent une épaule tendue.

Vous adorerez les épaules tendues, où vous pourrez filer à fière allure sur la Trim line!


Et ensuite? Ouverture du champ de la glisse et des courbes

Vous apprendrez à jouer au voisinage de cette ligne. Vous oscillerez de bas en haut légèrement autour d’elle. 

En effectuant ces oscillations, coordonnés à des poussées et allègements, vous effleurerez la notion de prise de vitesse.

Puis viendront les manoeuvres plus en courbes, avec les virages plus en bas de vague (Bottom turn), en haut de vague (Roller) et les retours dans la vague (Cut back)...

Et la figure reine du surf, alors? 

Bravo, vous avez acquis une belle expérience de la glisse en travers. Votre vitesse a subitement augmenté, et le vent siffle dans les oreilles alors que vous tracez, chargeant l’appui avant sur votre planche!

Voyez le mur d’eau comme une toile blanche où vous pourrez exprimer votre créativité (Hum, ne sentez-vous pas le peintre qui vous parle?).


Ressentez la vitesse pure. C’est un expérience unique qui se suffit à elle-même. 

Elle ravit même les plus expérimentés des surfeurs. Ceux qui en ont pourtant déroulé des kilomètres de vagues. Voyez cette super esthète Stephanie Gilmore glisser tout en grâce sur la Trim sans forcément beaucoup d'autres manoeuvres.


Tracez les courbes que vous aimez. Glissez, jouez et gavez-vous de sensations.


Dans l’absolu, vous êtes à présent capable de réaliser de jolies voyages dans des poches d’eau émeraudes ou turquoises. 

Vous êtes à même de tuber, cette figure présentée comme reine du surf!

Eh oui, entrer et sortir d’un tube se résume à se caler parfaitement sur la Trim line de la vague, avec ce joli (et parfois intimidant) détail qu’elle referme sa lèvre sur vous.

Si la vague ouvre, banco ! Si elle ferme, pas grave, vous vous entraînez pour les prochaines fois où ça ouvrira.

Par contre, dans des vagues creuses, la prudence est de mise, les planche sont plus fragiles soudainement!

Si j’étais vous

Je commencerais par bien définir à l’avance dans quel direction la vague va déferler. Faites le depuis le sable.


Faites le quand vous vous baladez en bord de mer avec votre femme ou vos enfants en laisse. Apprenez à lire les vagues par tous les temps.


Cette lecture deviendra un automatisme. Souvenez-vous, la partie la plus haute du mur d’eau s’effondrera en premier. C'est bête comme chou.


Engagez-vous

Ensuite, lorsque vous ramez et que vous avez défini la direction que la vague va prendre, au dernier coup de rame, faites ceci: orientez votre regard dans la direction choisie. donnez une inclinaison à votre planche, et levez-vous sûr de vous.

Essayez, recommencez. Vous allez y arriver, c'est sûr.

Attention


Vous entrez dans la cour des grands, si je puis dire. Vous devrez à présent connaître et appliquer les priorité. A savoir, le surfeur qui se trouve le plus à l’intérieur de la vague a la priorité.

Enfin, rien n’empêche de surfer à plusieurs sur la même vague, quand on commence à avoir un bon niveau de maitrise!


Cependant, ne vous surestimez pas sur ce terrain là. La vitesse des planches et le fracas des vagues peuvent être source d’accident. 


Surtout avec le nombre de surfeurs de plus en plus grand. 


Mais plus on est de fous… Ah, non?



Une dernière chose

Vous pouvez passer toute votre vie à simplement glisser sur cette Trim line, si vous choisissez d'évoluer sur un longboard classique.

Vous pourrez alors vous amuser à cette autre autre posture reine de la discipline: le Noseriding, littéralement chevaucher la planche sur son nez. Ouaip, ça sonne mieux en angliche les amiches.

Calé en bout de planche sur une vague tendue, vous filez avec sous vos pieds rien d’autre que l’eau qui défile. Un sentiment de voler.

Vous vous sentirez appartenir à cette caste de glisseurs joyeux et toujours détendus, le joyeux gang des 9 pieds. Quel pied! 

Post scriptum: je vous propose de découvrir mes supers Sweats et T-shirts 100% écolo et tout le tralala, créés à partir de mes dessins comme celui-ci.

J'ai inventé la marque Good Dowgs pour moi et me potes parce que je ne trouvais pas de T-shirts que j'aimais porter.

Good dowgs, les vêtements et accessoires de Mayana Surf, pour garder les bonnes vibes du surf tous les jours!

=>Retrouvez-les en cliquant sur l'image ci-dessus ou ici

Vous vous faites plaisir et c'est une façon simple de me filer un coup de main, au lieu de passer par Tipee ou Patreon... ou de faire la manche!

" Classe! "

Vous aimez un dessin dans mes posts et vous souhaitez le porter sur un T-shirt ou un sweat? Dites-le moi! 

Je le crée et m'engage à donner votre prénom au nouvel article. Si, si! (comme avec ce Hoodie, The Maya Good ride).


Cet article vous a été utile? Vous avez adoré le lire? 

Partagez-le sur vos blogs, vos réseaux (et à au moins 2 de vos amis😊) et laissez-moi un commentaire👇

C'est avec plaisir que je répondrai également en commentaire à vos questions.

C'est ultra précieux pour apprendre à vous connaître. Et permettre d'accroître la visibilité de mon travail sur le net!

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>